“La corrida mise à mort par l’esprit critique”, excellent article de Florence Dellerie

Florence Dellerie est une illustratrice bien connue dans les cercles militants animalistes. Elle a réalisé de très nombreuses fiches d’explications/information sur tous les sujets animalistes, toujours très bien rédigés et renseignés. Elle vient de rendre public un excellent article qui démonte de façon précise et rationnelle tous les arguments fallacieux utilisés par les aficionados lorsqu’ils tentent de justifier leurs dérives perverses. En voici le début.

illustration-corrida-florence-dellerie

La corrida, illégale presque partout en France, perdure pourtant dans onze départements. Ses adeptes la défendent avec un acharnement extrême dont la pugnacité n’a d’égale que l’invalidité des arguments avancés. Tour d’horizon de la malhonnêteté intellectuelle du monde tauromachique.

Les arguments présentés ci-dessous sont parmi ceux que les personnes défendant la corrida utilisent le plus fréquemment. Pour chaque argument, il est indiqué en quoi ce dernier est invalide, et/ou présente les caractéristiques d’un sophisme, d’un paralogisme ou est issu d’un biais cognitif.

ARGUMENT N°1 “C’est une tradition.”

En tout premier lieu, les personnes défendant la corrida évoquent le plus souvent le fait qu’il s’agit d’une pratique ancienne, qu’il faudrait conserver sous ce prétexte. Ce raisonnement constitue un argument d’historicité (également nommé appel à la tradition), et ne répond à aucune logique : l’ancienneté d’une pratique n’est pas un indicateur valide de la valeur morale de cette même pratique. Dans le cas contraire, nous pourrions tout aussi bien accepter aujourd’hui le meurtre, le viol ou le cannibalisme, par exemple, puisque toute pratique, quelle qu’elle soit, est susceptible d’être pratiquée sur une période conséquente et donc, de constituer une tradition.

ARGUMENT N°2 Les anti-corrida feraient mieux de s’occuper des enfants qui meurent de faim.

Cet argument ne défend pas à proprement parler la corrida, mais cherche plutôt à décrédibiliser les personnes qui la dénoncent. Ici, il s’agit de la technique rhétorique dite du hareng fumé, qui consiste à détourner l’attention d’un sujet vers un autre […]

______________________

La suite est à lire absolument, en cliquant ici : La corrida mise à mort par l’esprit critique.