Pas de réduction de TVA pour la tauromachie au Portugal

L’association portugaise Animal a exprimé son soutien à la ministre de la Culture, Graça Fonseca, qui a justifié son rejet de la baisse de la TVA sur les spectacles de tauromachie comme étant « une question de civilisation ».

graca foncesa

Graça Fonseca, ministre de la Culture du Portugal

« Le harcèlement que la ministre subit de la part d’un certain nombre de groupes d’aficionados, dont des personnalités telles que le poète Manuel Alegre, est dégradant », a déclaré Animal dans un communiqué. L’association représentée par sa présidente, Rita Silva, exprime toute sa sympathie pour la ministre et met en avant son courage.  « Au cours des dernières années, le portefeuille de la culture a été donné aux aficionados, dont la passion personnelle pour cette activité barbare conduit à l’absence de progrès sur cette question », précise-t-elle.

Rita Silva souligne que Manuel Alegre est allé jusqu’à dire que c’est ce genre d’intolérance qui crée des Bolsonaros, une allusion au président d’extrême droite nouvellement élu au Brésil. Elle réplique que « ce qui crée des Bolsonaros, c’est l’apologie et la normalisation de la violence. La tauromachie est juste une expression de violence qui aurait dû disparaître depuis longtemps ».

Dans la même déclaration, Animal met en avant le soutien que « de nombreuses organisations nationales et internationales » ont donné au ministre, notamment par le biais des réseaux sociaux et des e-mails qui lui ont été adressés (No Corrida a participé à cette campagne de soutien).

Prenant la parole au Parlement le 30 octobre 2018, Graça Fonseca a précisé quels étaient les domaines concernés par la réduction de la TVA de 13% à 6%, mais a exclu la tauromachie comme relevant d’une « question de civilisation ». Pour Dias da Silva Vania, membre du parti CDS-PP, cette exclusion relève d’une “discrimination” et impose un « goût de dictature. » Graça Fonseca a réagi en disant : « La tauromachie  n’est pas une question de goût, c’est une question de civilisation ».

La Fédération portugaise de Tauromachie a exigé la démission « immédiate » de Graça Fonseca, en faisant valoir que sa première déclaration publique sur la tauromachie, au Parlement, était une « insulte » aux aficionados.

Source (en portugais) : RTP Noticias
Adpatation en français : RL

Rita Silva fait partie du Comité d’honneur de No Corrida.