LINC n°22 – Lettre d’information, No Corrida – 1er novembre 2018

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°22 – 1er novembre 2018

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

Le mois d’octobre a vu, comme le précédent, un déploiement particulièrement important d’activité militante, en France et à l’étranger. L’événement le plus important a été sans conteste l’exposition anticorrida “L’autre réalité de la corrida” organisée par la FLAC et No Corrida à Béziers les 26 et 27 octobre, qui a rencontré un double succès (voir plus bas). Nos stands d’information ont connu une grande première avec quatre actions simultanées le même jour, dont trois en France et une en Belgique. Et les signes de la morosité croissante, voire de la panique, des responsables des grandes villes taurines se sont multipliés pour notre plus grande satisfaction, comme on va le voir ci-après.

_______________________________________

A la une

Double succès pour la première exposition anticorrida dans une ville taurine, Béziers les 26 et 27 Octobre 2018

L’exposition anticorrida itinérante « L’autre réalité de la corrida » a reçu un double succès lors de son installation à Béziers, les 26 et 27 octobre 2018. La première édition s’était déroulée à Bordeaux, suscitant des réactions enthousiastes unanimes. Pour cette nouvelle présentation, la FLAC, en collaboration active avec No Corrida, avait pris le risque de choisir la deuxième place taurine de France en terme de réputation, Béziers, et dans son lieu le plus prestigieux, le Palais des Congrès.

DSC09586p

Cet événement a été couronné par un double succès : la fureur des aficionados biterrois qui s’en sont pris au maire (procorrida) pour nous avoir autorisés à nous installer dans cette salle et une cérémonie de clôture accueillant de nombreuses personnes pour une soirée d’informations et de débats particulièrement riches et animés.

DSC09672p

Plusieurs villes nous ont déjà contactés pour nous demander de venir y installer notre exposition. Nous répondrons volontiers à ces demandes sympathiques au fur et à mesure de nos possibilités.

Compte-rendu détaillé en cliquant ici.

DSC09711p

Le conseil d’administration de la FLAC au grand complet en compagnie de la chanteuse Stone

La corrida à bout de souffle selon les représentants des sept plus grandes villes taurines

Encore une information réjouissante dans le Midi Libre daté du 22 octobre 2018 : les représentants des sept plus grandes villes taurines de France se sont réunis pour parler de la crise majeure qui touche leurs activités morbides. Selon eux, le problème est clair : « Comment redynamiser la corrida, qui est, dans beaucoup de villes, à bout de souffle. »

C’est ainsi qu’il y a quelques semaines, Simon Casas déclarait fièrement qu’il avait fait plus d’entrées aux corridas lors de la dernière féria de Nîmes que l’année précédente : 30 000 sièges occupés sur un total de cinq corridas au lieu de… 30 000 sièges occupés l’année d’avant. Cela fait un peu moins de 50% d’occupation, très insuffisant selon le même Casas pour couvrir ses coûts. Cela ne va pas aider à rembourser sa dette fiscale de 2 millions d’euros.

taureau j-lescure

Ils en sont au point d’imaginer que, pour ratisser plus large, on pourrait peut-être supprimer la mise à mort : « Il y a une baisse de la fréquentation des arènes. Nous devons réfléchir aux réponses tarifaires et aux changements de tempo que l’on apporte. Pour toucher un public plus jeune et plus nombreux. » Le journaliste précise : « en haut de la liste de changements potentiels, une réflexion sur la mise à mort ».

Une réflexion sur la mise à mort ? C’est tout ? Mais cela ne changerait rien à l’horreur de la corrida. C’est la souffrance et le sang versé qu’il faudrait interdire une fois pour toutes, comme cela a été fait aux Baléares il y a un an, avec un résultat simple : il n’y a plus eu depuis une seule corrida (ce qui était le but recherché).

Il s’agit là de la seule solution pour que la corrida ne génère plus de souffrance pour les animaux, ni de pertes pour ses organisateurs : l’abolir. 

Article complet en cliquant ici.

Robert Margé : sortez les gilets de sauvetage ! (un article de David Joly)

L’organisateur des corridas de Béziers est sous le coup d’une procédure de sauvegarde depuis le 13 septembre 2017, à l’initiative du tribunal de commerce de Béziers qui a jugé utile de nommer un mandataire judiciaire. Avec un passif affiché d’un million d’euros, il semble aller tout droit vers le redressement judiciaire ou la liquidation judiciaire.

margé vague

En tout cas, son commissaire aux comptes multiplie les précautions de langage dans son dernier rapport pour se couvrir du mieux possible, trouvant indispensable de rappeler qu’il ne saurait être responsable du contenu des comptes de Margé si ce dernier y avait introduit des “fraudes” (mot qu’il emploie à plusieurs reprises) ou une volonté de dissimulation. La confiance règne !

Article complet en cliquant ici.

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

En raison du très grand nombre d’actions dans le mois écoulé, nous n’avons pas développé leur déroulement de façon individuelle à la suite de ce tableau. Vous pouvez retrouver tous les comptes-rendus détaillés en cliquant sur les liens en bleu qui figurent pour chaque action énumérée ci-dessous.

DSC09321p

Premier village vegan de Montpellier, 6 octobre 2018

Ce village vegan, le premier de Montpellier, était soutenu par L214 et a rassemblé une dizaine d’exposants autour de la condition animale. No Corrida y a tenu un stand anticorrida avec Alliance Ethique Montpellier.

les arcs 2

Vide-grenier au profit de No Corrida, Les Arcs sur Argens, 6 octobre 2018

Une militante anticorrida, Fani, a organisé un stand d’information avec un vide-grenier au profit de No Corrida le 6 octobre 2018 aux Arcs-sur-Argens (83). Il a connu un vif succès.

JMM et David b

Stand au salon du Bien-être animal, Estaimbourg (Belgique), 6 octobre 2018

La commune belge d’Estaimpuis organisait son premier salon du bien-être animal. Tout comme ce pays dispose d’un ministre du bien-être animal, de plus en plus de communes se dotent d’un échevin qui a en charge le même domaine. C’est ce dernier qui nous a fait l’honneur d’inviter No Corrida à cette première.

lescar 2b

Journée mondiale des animaux, Lescar, 6 octobre 2018

No Corrida était présent, en la personne de Rosy Gonzalez, à la Journée Mondiale des Animaux, événement organisé cette année par la Fondation Brigitte Bardot à Lescar (64).

th131018d

Rassemblement unitaire contre la chasse, Paris, 13 octobre 2018

Ce rassemblement a reçu la participation d’un grand nombre d’associations nationales, dont No Corrida et la FLAC.

DSC09505p

Tractage anticorrida à Arles, 13 octobre 2018

Dans le cadre de nos présences mensuelles à Arles, nous étions le samedi 13 octobre 2018 en plein marché, pour procéder à un tractage d’informations anticorrida toute la matinée.

audaincourt

Souffrance animale, table ronde et débat à Audincourt, 17/10/18

Chantal Girot (No Corrida) a été invitée à une table ronde à  Audincourt au cours de laquelle elle est intervenue sur le sujet de la corrida.

DSC09621p

Exposition anticorrida au Palais des Congrès de Béziers, 26-27 octobre 2018

Cette magnifique exposition, déjà présentée à Bordeaux et organisée par la FLAC et No Corrida, s’est tenue pour la première fois dans une ville tauromachique, Béziers, provoquant la fureur des aficionados et rencontrant une belle fréquentation (voir plus haut, à la une de cette lettre d’information).

vegan-place-lyon

Stand à Lyon, Vegan Place, 27 octobre 2018

No Corrida tenait un stand d’information pendant la Vegan Place organisée par L214 à Lyon le 27 octobre.

halloween Nice

Halloween : Pour les animaux, l’horreur c’est tous les jours, 31/10/18, Nice

Happening place Masséna à Nice le 31 octobre 2018 afin de dénoncer les traitements infligés aux animaux. No Corrida y participera.

taureau esplanade

Hommage aux taureaux victimes des corridas, 1/11/18, Nîmes

Un hommage funèbre sera rendu par l’association No Corrida aux taureaux tués lors des corridas devant la statue du taureau située sur l’Esplanade à Nîmes, près des arènes. La cérémonie se déroulera entre 10 h et 11 h le 1er novembre.

DSC08966p

Stand anticorrida, Arles, 10/11/18

Le 10 novembre, nous serons de retour à Arles, comme chaque mois, pour informer encore et toujours les passants sur les réalités sordides et horrifiques des corridas.

mevy marche

Marche/happening anti-captivité, Draguignan, 24/11/18, Nice

Evénement national du Collectif Stop Cirque Animaux 37 et Paris Animaux Zoopolis relayé dans le Var par VESEA et de nombreux collectifs et associations partenaires, dont No Corrida.

Exposition anticorrida de Béziers, trois anecdotes

Un extrait :

Un couple de retraités fait le tour complet de l’exposition. Le monsieur nous raconte un souvenir vieux d’un demi-siècle. Il était jeune ambulancier […] ses yeux se mouillent, des larmes s’en écoulent. Il a le souffle coupé, tentant d’étouffer un sanglot. Toute l’émotion remonte comme s’il vivait à nouveau cette scène épouvantable. Le traumatisme est toujours là cinquante ans après, intact, insupportable. Et pourtant, compte tenu de son métier, le sang et la souffrance, il connaissait… 

Les yeux rouges, il finit par articuler difficilement : « J’ai entendu le taureau qui a fait rhhaaah rhhaaah… » Il sanglote à nouveau et reprend d’une voix chancelante : « Du sang a giclé de sa bouche et nous a éclaboussés, mon collègue et moi. On en avait partout. C’était horrible. Ça a été terminé, plus jamais je n’ai voulu voir de corrida. Comment peut-on être aussi barbare ? »

Nous restons silencieux, aussi émus que lui. Infinie tristesse, partage intense de l’indicible.

Article complet en cliquant ici.

Lunel, l’art contre la torture animale

Une équipe de militants de No Corrida s’est rassemblée à Lunel le 29 septembre 2018 pour montrer son opposition symbolique à l’inauguration de nouvelles arènes qui ont coûté 10 millions d’euros d’argent public aux contribuables, sans compter 390 000 euros rien que pour le weekend d’inauguration proprement dit, une somme entièrement prélevée sur les impôts locaux des Lunellois.

DSC09167p

Notre protestation a pris la forme d’un happening, différent de ce qui se pratique habituellement puisqu’il n’était pas statique. Certains éléments importants des tercios qui composent une corrida ont été mis en scène et joués par des acteurs, en l’occurrence des actrices. Le déroulement de l’action a été conçu, mis en scène et dirigé par une militante, professionnelle du théâtre, qui a dirigé une école d’art dramatique et enseigné cette discipline pendant vingt-cinq ans.

Compte-rendu complet en cliquant ici.

En complément, vous pouvez voir une interview vidéo réalisée par le Midi Libre en marge de notre action en cliquant ici.

“Tout ce que je voyais n’était qu’une boucherie”

Nous avons recueilli un nouveau témoignage d’enfant traumatisée après avoir vu une corrida. Extrait :

« J’avais 12 ans quand mon père m’a emmenée voir une corrida. Nous étions à Tarragone d’où ma famille est originaire. J’aime profondément l’Espagne. Mon père m’avait dit que tout bon espagnol se devait d’aller voir une corrida au moins une fois dans sa vie, que c’était notre culture, notre folklore. J’y suis donc allée et je me souviens de tout. Nous étions assis au troisième rang dans les gradins. Au moment de la pique, je n’ai pas vu grand chose de ce qui se passait dans le ruedo mais j’ai compris au moment des banderilles. Ce fut immédiat, un déclic. Je me suis levée et j’ai demandé en hurlant ce qu’il y avait de beau là-dedans, j’ai crié que tout ce que je voyais n’était qu’une boucherie. J’ai dit à mon père que plus jamais je ne mettrais les pieds dans un endroit pareil et j’ai tenu parole. C’était l’incompréhension et la nausée. »

Le témoignage complet peut être lu en cliquant ici.

_______________________________________

Actions internationales

Mexico : proposition de loi d’abolition des corridas, avec des chances sérieuses de réussite

Un projet de loi présenté par la députée Lety Varela demande que la corrida devienne un crime punissable par la loi sur la protection des animaux de Mexico et la loi sur les célébrations dans les espaces publics.

lety varela CDMX

La députée Lety Varela à la tribune de l’Assemblée

La proposition vise à imposer une amende de 700 000 pesos à quiconque promeut ou commet des actes de maltraitance, de blessure ou de mort d’animaux, et vise tout particulièrement la corrida. La possibilité que cette loi soit adoptée est grande, étant donné que Lety Varela est membre de Morena, le parti majoritaire au Congrès de Mexico.

En montant à la tribune pour exposer son initiative, la députée a expliqué comment les taureaux sont “préparés” avant d’être poussés dans l’arène, où ils sont blessés et tués par les toreros : leurs oreilles sont bouchées avec du papier journal humide pour les empêcher de bien entendre, on leur met de la vaseline sur les yeux pour les désorienter, leur nez est bourré de coton pour les fatiguer plus vite, des aiguilles sont enfoncées dans leurs organes génitaux pour les rendre furieux et leurs pattes sont enduites d’une substance corrosive pour les empêcher de se coucher.

Accepter que la corrida et tout autre spectacle où des animaux sont torturés à mort soient considérés comme des actes culturels, c’est reconnaître que la violence, la cruauté et la barbarie sont des éléments de la culture“, a déclaré Lety Varela, accompagnée par diverses organisations en faveur des droits des animaux qui ont célébré cette initiative.

Le projet de loi est déjà entre les mains de la Commission de la préservation de l’environnement et, si le texte est approuvé, il sera soumis au vote en séance plénière au Congrès, où le groupe politique de Varela – qui est majoritaire – a d’ores et déjà annoncé son soutien.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • Communiqué de Movimiento Consciencia au Mexique : “Nous soutenons le parti Morena pour l’abolition de la corrida au Mexique”. Texte complet en cliquant ici.
  • Deux articles du Midi Libre ont été publiés le 25 octobre sur une pleine page au sujet de l’expo de la FLAC des 26 et 27 octobre 2018 au Palais des Congrès de Béziers : l’un pour présenter l’expo et l’autre pour raconter la fureur des aficionados locaux qui n’ont toujours pas compris le sens du mot “démocratie”. Vous pouvez les lire en cliquant ici, cela vaut le détour.
  • Chantal Girot, présidente de Défense Animale Belfort, référente Bourgogne-Franche-Comté et directrice des relations publiques et politiques de No Corrida, a été reçue le 22 octobre par le député Ian Bouvard du département 90 pour négocier le dépôt d’une PPL demandant l’abolition de la corrida.
  • Un colloque se tiendra à Paris le 12 novembre sur le thème “Vers la fin des animaux sauvages dans les spectacles“. Organisé par la députée Claire O’Petit, vice-présidente du groupe d’études Condition Animale à l’Assemblée nationale, et l’association Paris Animaux Zoopolis.
  • Magnifique soutien à la cause anticorrida par la page Facebook “FDM Provence” suivie par plus de 48 000 personnes. Merci !
  • Le collectif Landes Anti Corrida organise une manifestation à Saint Sever le 11 novembre 2018 pour protester contre la tenue d’une becerrada et d’une novillada. Evénement Facebook en cliquant ici.

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com