Jalabert met un terme à sa carrière de torero, ses enfants sont soulagés

Jean-Baptiste Jalabert a annoncé lors d’une conférence de presse à l’hôtel Jules César d’Arles le 8 septembre dans la matinée qu’il mettait un terme à sa carrière de tortionnaire des arènes. Plusieurs médias régionaux se sont fait l’écho de cette décision surprenante que rien ne laissait présager. Rien à part quelques indices bien visibles des yeux du public : le dégoût profond de ses très jeunes enfants pour le métier morbide de leur père.

jalabert enfants mère

Selon nos sources présentes pendant la conférence de presse, l’épouse du torero arlésien aurait confié que la principale motivation de Jalabert a été le désarroi persistant de ses enfants, obligés d’assister en famille aux horreurs qu’il commettait sur la piste. Probablement aussi parce qu’ils avaient peur pour lui. Certaines photos publiées sur des sites taurins montrent à quel point cela leur était insupportable. La détresse des taureaux sanguinolents à l’agonie ne peut pas être autre chose que ce qu’elle est aux yeux des très jeunes, surtout lorsqu’ils sont assis dans les premiers rangs, au plus près du drame insoutenable qui se joue à chaque corrida.

Jalabert exécutera sa dernière victime en septembre 2019 à Arles, pour ses vingt ans de carrière. Il ne quittera pas pour autant le monde délétère de la torture rituelle, puisqu’il dirige toujours son entreprise d’organisation de corridas lancée dans des conditions douteuses fin 2017.

Roger Lahana