LINC n°19 – Lettre d’information, No Corrida – 1er août 2018

Lettre d’information mensuelle de l’association No Corrida – N°19 – 1er août 2018

No Corrida est une association 1901, membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC), du Réseau International Antitauromachie (RIA), du Collectif Animal Politique, du collectif Tauromaquia Es Violencia et de Convergences Animaux Politique

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à : contact@nocorrida.com

_______________________________________

A la une

Grand succès de l’exposition “L’autre réalité de la corrida” à Bordeaux

L’inauguration le 10 juillet à Bordeaux de l’exposition “L’autre réalité de la corrida“, organisée par la FLAC avec le soutien actif de No Corrida, a été un grand succès et ce, malgré la concurrence de la demi-finale de la coupe du monde de football au même moment. Environ 150 personnes (comptage réalisé à 20 h 30) sont venues, alors qu’on en espérait une centaine. Le public était composé de personnes engagées autant que de touristes ou habitants de Bordeaux qui passaient par là ou avaient vu passer l’annonce de l’exposition.

DSC07777p

Malgré quelques défections de dernière minute, la plupart des personnalités invitées étaient présentes et ont pu prendre la parole dans les travées de l’exposition ou devant l’ensemble du public, après une photo de groupe prise devant le portrait d’Emile Zola :

  • Yolaine de la Bigne, journaliste et fondatrice de Néoplanète et de l’Université d’été de l’animal,
  • Sandrine et André-Joseph Bouglione, fondateurs de l’Ecocirque,
  • Mahmoud Doua, imam et bras droit de Tareq Oubrou,  grand imam de la Mosquée de Bordeaux,
  • Hubert Montagner, professeur psychophysiologiste et ancien directeur de recherche à l’INSERM,
  • Sandra Regol, porte-parole d’EELV,
  • Lama Samten Yeshé Rinpoché, grand maître bouddhiste tibétain et membre de No Corrida,
  • Stone, chanteuse et membre de la FLAC,
  • Hélène Thouy, co-présidente du Parti animaliste et avocate au barreau de Bordeaux,
  • Emmanuel Valency, rabbin de Bordeaux,
  • Catherine Bompard, fondatrice du Mouvement pour les Animaux,
  • Isabelle Nail, psychologue représentant le collectif Protec (psychiatres et psychologues contre la violence des corridas),
  • et, bien sûr, des militants de la région, dont le très actif collectif Landes Anti Corrida qui a présenté son parcours de lutte au public présent.

Vous pouvez retrouver un compte-rendu détaillé de cet événement exceptionnel en cliquant ici. A lire également, un article de Thierry Hély, président de la FLAC, rédigé après l’exposition (voir plus bas).

_______________________________________

Actions en France

No Corrida agit en partenariat avec d’autres structures anticorrida, soit en tant que co-organisateur, soit en relayant des actions de collectifs ou associations qui se mobilisent dans leurs régions. Ces informations sont rassemblées dans la section nommée Actions, qui est accessible directement sur la page d’accueil ou en allant dans le menu Agir.

Calendrier et comptes-rendus des actions annoncées sur le site

DSC07608p

Stand mensuel anticorrida, Arles, 7 juillet 2018

Notre stand mensuel d’information anticorrida s’est tenu le samedi 7 juillet 2018 en plein marché d’Arles, à l’emplacement habituel. Avec la période estivale, les travées étaient bondées de touristes, sidérés d’apprendre que des corridas se tenaient encore en France et particulièrement à Arles.

bannière 2

L’autre réalité de la corrida, Bordeaux, 10-16 juillet 2018

Exposition à la Halle des Chartrons organisée par la FLAC avec le soutien actif de No Corrida. Inauguration le 10 juillet à 19 h en présence de nombreuses personnalités (voir plus haut).

DSC07944p

Tractage devant le concert de Sting, Nîmes, 17 juillet 2018

Un tractage anticorrida a été organisé par No Corrida avant le concert de Sting devant les arènes de Nîmes le 17 juillet 2018. L’artiste est lui-même engagé contre la corrida.

37694829_2077698452491581_4601842271212535808_n

Festival WAT II, Saint-Raphaël, 21 juillet 2018

Le 21 juillet, nous étions à St Raphaël pour la seconde édition du WAT (We Are Tomorrow). Nous y tenions un stand d’information sur la cause des taureaux de corrida.

37583255_10214795938924598_258368297471311872_o

Stand d’information anticorrida, Draguignan, 21 juillet 2018

Ce stand a été organisé par une militante anticorrida indépendante, en partenariat avec No Corrida. Pour voir son compte-rendu et ses photos, cliquer ici.

DSC07082p

Stand mensuel anticorrida, Arles, 4 août 2018

Amis touristes qui passerez par Arles début août, nous vous informerons sur la réalité honteuse des corridas.

34414317_2061374720768198_7326771546171637760_n

Stand et happening anticorrida, Belfort, 25 août 2018

Un stand d’information accompagné d’un happening sera organisé à Belfort le 25 août 2018.

Stand anticorrida à Nice, 1er septembre 2018

L’équipe No Corrida du 06 organisera un nouveau stand d’information anticorrida à Nice le 1er septembre 2018.

DSC06195

Stand mensuel anticorrida, Arles, 8 septembre 2018

Nous serons de retour à Arles le 8 septembre, en pleine féria, pour diffuser notre opposition à la corrida, partagée par 74% des Français.

wat 6

Village vegan, Marseille, 9 septembre 2018

Seconde édition annuelle d’un village vegan organisé par L214. Nos amis d’Alliance Ethique tiendront deux stands, l’un sur le sort des poissons et l’autre anticorrida avec No Corrida. Lieu : chapiteau de la Belle de Mai, Marseille.

37646984_2077704725824287_3504470271589351424_o

Salon Respect Animal Nature, Montpellier, 6 octobre 2018

Ce salon rassemblera une dizaine d’exposants autour de la condition animale. No Corrida y tiendra un stand anticorrida. Plus d’informations prochainement.

Merci à Bordeaux pour cette première anticorrida en France (un article de Thierry Hély)

Retour sur l’exposition anticorrida qui s’est tenue du 10 au 16 juillet. Ce qui fait sa spécificité est son lieu : Bordeaux, qui compte pas moins de 14 clubs taurins… Merci à la mairie et en particulier à son maire, Monsieur Alain Juppé.

Dans un souci de dialogue, nous avions pris soin d’inviter une centaine de spécialistes taurins dont certains résidant à Bordeaux. Résultat : aucun n’a répondu ni n’est venu ? Par conséquent, une question se pose : les aficionados qui n’ont que les mots “courage” et “bravoure” à la bouche, quand nous les convions à venir échanger nos arguments de manière respectueuse sur leur propre territoire, ne viennent pas ? Quel paradoxe ! Cherchez l’erreur ?

P_20180713_145233

Un moment très important : avec l’accord de leurs parents, nous avons pu sensibiliser les enfants sur le respect que l’on doit aux animaux en général et à ceux des corridas en particulier.

Article détaillé en cliquant ici.

Torture animale à Tarascon : le maire est sourd, il faut lui parler plus fort

Toutes nos tentatives d’appeler le maire à la raison sont restées inaudibles. Certains élus oublient très vite qu’ils doivent leur pouvoir au peuple une fois qu’ils l’ont conquis. Le maire de Tarascon montre un mépris absolu pour les 15 000 personnes qui lui ont demandé de supprimer les séances de torture publique qu’il a programmées pour le 8 juillet. Un ultime appel mis en ligne sur les réseaux sociaux et sur notre site a connu une visibilité extraordinaire, notre record absolu depuis que notre association existe : 183 000 personnes atteintes par ce seul article, partagé plus de 3200 fois sur Facebook.

novillo agonie 2

Rien n’y a fait. Les jeunes veaux ont été torturés et mis à mort comme prévu. Le mépris total pour l’appel lancé à son intelligence et à sa sensibilité confirme que ce maire n’accorde aucun poids ni à la démocratie, ni à la souffrance qu’il a imposée à de pauvres bovidés victimes de son besoin compulsif de se divertir de leur agonie et de leur mort inutiles.

Parmi les milliers de courriers reçus par le maire, nous en avons publié deux particulièrement forts, l’un de Jean-Paul Richier et l’autre de Sophie Lavorel. Vous pouvez les lire en cliquant ici.

Dites non aux tortures sur bovins aux Saintes-Maries-de-la-mer

Un festival de torture sur des bovins va à nouveau avoir lieu aux Saintes-Maries-de-la mer pour le plus grand plaisir non seulement des taurins locaux mais du maire en personne, Roland Chassain, qui est un aficionado acharné. Trois formes de corridas ont été ou seront pratiquées :

  • Le 14 juillet, corrida de rejon, la grande spécialité de Marie Sara, la ringarde de service. Pour les personnes qui l’ignorent encore, dans ce type de corrida, le tueur ou la tueuse est à cheval pour harceler le taureau d’une lance à la pointe particulièrement tranchante, appelée le rejon.
  • Le 5 août, corrida classique avec Andy Younès et Juan Bautista, le fils Jalabert qui organise aussi les corridas d’Arles.
  • Le 14 août, corrida portugaise, une autre forme de corrida à cheval lors de laquelle, prétendument, le taureau n’est pas mis à mort. Une énorme hypocrisie, puisqu’il est achevé hors des yeux du public dès qu’il a quitté, sanguinolent, le sable de l’arène.

sara-chassain

Et tout cela, au 21e siècle, en France, dans une ville touristique. Une vraie honte pour la région et pour le pays. Si vous trouvez une telle aberration aussi insupportable que nous, merci de le faire savoir aux personnes concernées :

Mairie des Saintes-Marie-de-la-mer, maire Roland Chassain
Téléphone : 04 90 97 80 05
Page contact sur le site de la commune : http://www.lessaintesmaries.fr/contact

Action anticorrida à Céret avec Animalibre

No Corrida manifestait le 14 juillet aux cotés d’Animalibre à Céret (66) pour dénoncer l’exécution d’animaux en public. Plus de cinquante militants s’étaient donnés rendez-vous au cœur du village sur une route très passante, un millier de tracts de notre association a été distribué aux touristes automobilistes souvent surpris d’apprendre l’existence de ces pratiques barbares si près de leur lieu de vacances.

37265753_645240415840751_867700925572055040_n

La foule des corridas (Blasco Ibañez)

Vicente Blasco Ibáñez, né le 29 janvier 1867 à Valence et mort à Menton le 28 janvier 1928, est un écrivain, journaliste et homme politique espagnol. Il est considéré comme l’un des plus grands romanciers de langue espagnole. Son portrait à l’exposition de Bordeaux était accompagné du texte suivant :

Dans une corrida, ce qui m’écœure, c’est la foule. Là, la foule donne libre cours à ses instincts de grossièreté, de férocité, avec une ardeur plus véhémente que dans une émeute ou à la guerre, car elle sait qu’elle ne risque rien. Là, l’homme du monde y devient pareil au pire voyou de la rue, et derrière la balustrade solide, il vocifère comme un dément, dans son désir de sang et de carnage. La lâcheté de tous ces gens excitant les autres à s’entre-tuer est, à mon sens, une des choses les plus ignobles qui soit au monde, c’est un odieux assassinat de chevaux et de taureaux.

blasco ibanez

Le soutien de Samantha Cazebonne

Mme la députée Samantha Cazebonne nous fait l’honneur et l’amitié de soutenir la cause animale et l’abolition des corridas en particulier. A l’occasion de l’exposition “L’autre réalité de la corrida” à Bordeaux, elle nous a fait parvenir le mot de soutien qui suit :

« Félicitations à la FLAC pour leur exposition « L’autre réalité de la corrida », qui montre l’envers du décor de cette pratique, et notamment l’impact qu’a sur les enfants le fait d’assister à une souffrance animale présentée comme de l’art ou du divertissement. En effet, cela crée chez les enfants une forme de violence mentale, comme le soulignait en 2014 le Comité des Droits de l’Enfant, organe des Nations Unies chargé de faire respecter la Convention relative aux droits des enfants.

Si je soutiens une interdiction de ces pratiques, je considère qu’il est urgent d’en interdire dans un premier temps l’accès aux enfants de moins de 14 ans ainsi que de fermer les écoles de tauromachie fréquentées par des enfants. »

samantha cazebonne

Le soutien de Nicolas Thierry, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine

« Torturer un être vivant doué de sensibilité n’est rien d’autre que de la barbarie. Ce déchaînement de violence ne peut être occulté en raison de quelques coutumes ou traditions que ce soit. Tant que nos sociétés s’accommoderont de cela, il nous manquera toujours un indice de civilisation. »

Nicolas Thierry, Vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine

“La corrida est une horreur” (Yves Paccalet)

Yves Paccalet, écrivain, philosophe, journaliste, naturaliste et ancien compagnon de voyage de Jacques-Yves Cousteau nous fait l’amitié de nous soutenir dans la lutte pour l’abolition des corridas :

« Vous pouvez mouliner la question en tous sens, essayer de justifier l’aficionado par la culture ou par l’histoire, prétendre qu’il y a de l’art, voire de la morale ou de la métaphysique dans la torture d’un animal ; vous pouvez arguer que la tauromachie enseigne la vie et la mort aux enfants, ou invoquer les civilisations méditerranéennes qui « jouent » avec le taureau depuis l’âge du Bronze ; vous pouvez convoquer à la barre des témoins aussi prestigieux qu’Hemingway ou Picasso ; vous pouvez vous démener dans l’exercice de la justification : vous n’empêcherez pas l’observateur doté du simple bon sens d’affirmer haut et fort que la corrida est une horreur ; un supplice ; une barbarie ; une indignité ; la manifestation (fût-elle régie par des « règles ») du sadisme humain le plus basique et le plus sanguinaire, c’est-à-dire le plus lamentable. »

_______________________________________

Actions internationales

Andres Manuel Lopez Obrador, nouveau président du Mexique, anticorrida

Le 1er juillet 2018, Andres Manuel Lopez Obrador a été élu président du Mexique avec une large majorité. Une élection dont le monde anticorrida se réjouit puisqu’en 2014, il posait pendant une manifestation avec un panneau demandant la fin des corridas dans son pays.

obrador antico MX

Photo diffusée par Elideth Fernandez du Movimiento Consciencia et membre du Comité d’honneur de No Corrida.

Il faut sauver Cauchemar

Nos amis d’AnimaNaturalis Espagne ont lancé une grande campagne à l’occasion des fêtes de la San Firmin à Pampelune. La photo d’un taureau destiné aux arènes a été largement diffusée, avec un texte puissant qui débute par ces mots :

Ce taureau que vous voyez sur la photo s’appelle Cauchemar. Oui, cet animal avec un regard curieux et une respiration paisible a été nommé Pesadilla, cauchemar en espagnol. Pour une raison sinistre, les toreros doivent nous faire croire que ces créatures sont des monstres qui méritent une douleur extrême et sont torturés à mort.

cauchemar AN

La suite en cliquant ici.

Tijuana (Mexique) : interdiction d’accès des mineurs aux corridas

Samedi 30 Juin en séance plénière, le Conseil municipal a voté à l’unanimité un décret qui modifie le règlement du système de protection intégrale des enfants et des adolescents dans la municipalité de Tijuana, selon lequel il est interdit aux mineurs d’assister à des spectacles de cruauté envers les animaux comme, par exemple, la tauromachie.

tijuana enfants

Avec cette réforme, Tijuana devient un exemple national et international dans l’accomplissement des engagements du Mexique en tant qu’État partie à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Fermeture d’une école taurine en Equateur

L’école taurine de Pujili (Equateur) a fermé ses portes. Le maire de la ville, Luis Fernando Matute Ortiz, a été condamné à respecter des mesures de dommages et intérêts, pour avoir soutenu financièrement des événements de tauromachie impliquant des mineurs membres de l’école taurine “Niño de Isinche” dont son propre fils est le président.

pujili

Quand un aficionado trouve que les subventions à la corrida sont indéfendables

Il s’agit d’un aficionado de Villalba, commune dont le maire a octroyé pas moins de 180 000 euros de subventions aux spectacles de torture bovine locaux, dont des becerradas (veau âgé d’un à deux ans). Tout aficionado qu’il est, le montant astronomique de l’argent public consacré à son divertissement favori ne passe pas. Il le trouve indéfendable, d’autant plus que le résultat, c’est une arène quasiment vide.

villalba vide

Je suis un aficionado, point final. Mais défendre cela est très difficile à faire. Quand les choses tournent mal à ce point, on n’a pas la moindre putain d’idée pour le justifier. Merci à ce conseil municipal inepte. Si pour moi qui aime ça il est difficile de comprendre que nous dépensons 180 000 euros d’argent public, imaginez ce que c’est pour ceux qui sont contre et la partie n’est pas terminée. C’est tout simplement impossible à défendre.”

On ne le lui fait pas dire.

_______________________________________

Autres événements marquants

Plusieurs autres sujets ont également été traités sur notre site ou nos pages sur les réseaux sociaux dans le mois qui vient de s’écouler :

  • No Corrida s’est associée au collectif Anti Corrida Paris pour une cyberaction visant la commune de Maurrin, dans les Landes. Les infos pour y participer sont ici.
  • Action organisée par le COLBAC ( Comité de Liaison Biterrois pour l’Abolition de la Corrida). La Mairie et les clubs taurins de Béziers fêteront cette année le cinquantième anniversaire de la feria de Béziers. Les opposants à la tauromachie marqueront eux aussi ce cinquantenaire par une journée d’action diversifiée le samedi 11 août, premier jour de la feria. Le programme de la journée peut être lu en cliquant ici.
  • Une soixantaine de militants pour les droits des animaux ont symbolisé leur rejet des festivités taurines à Collado Villalba (commune proche de Madrid) en réalisant une mise en scène où ils étaient recouverts de faux sang. Parmi eux, Oscar del Castillo, membre d’honneur de No Corrida.
  • Rappel : une double action anticorrida aura lieu à Mimizan le 18 août 2018 : une visant la complicité inacceptable des prêtres locaux envers un spectacle de torture et la seconde contre la corrida proprement dite qui se tiendra ce jour-là.
  • Des banderoles anticorrida ont été déployées le 29 juillet sur un pont au-dessus de l’autoroute A7 à la sortie Lyon Sud par le groupe Dignité Animale.
  • La deuxième édition de la Marche pour les Animaux organisée par l’association Vénus aura lieu à Bordeaux le dimanche 30 septembre 2018.
  • En juillet 2018, notre page Facebook a atteint plus de 270 000 personnes, record absolu qui pulvérise le précédent (qui datait de fin août 2017 avec l’annonce officielle de l’absence de  corridas à Fréjus par le maire en place). Les principaux articles qui ont permis d’atteindre un tel score sont “Le maire de Tarascon est sourd” (182 870 personnes atteintes), le nouveau président du Mexique anticorrida (44 613) et le taureau nommé Cauchemar (42 110).

lyon 2

 

_______________________________________

Tous nos articles

Vous pouvez retrouver tous nos articles, rassemblés par thèmes, en suivant les liens ci-dessous :

Merci pour vos dons et adhésions, ainsi que pour les achats faits dans notre boutique, vous êtes notre seule source de financement et c’est ce qui nous permettra de poursuivre et de déployer de nouvelles actions dans les mois qui viennent.

L’équipe de No Corrida

Pour recevoir LINC par mail tous les mois, envoyer vos prénom/nom/email à contact@nocorrida.com

Facebook : No Corrida
Twitter : @no_corrida
Site officiel : http://nocorrida.com