Subventions et méga-ristournes pour Casas à Valencia

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Un article de José Enrique Zaldivar, AVATMA

En Espagne, la redevance d’une arène est le montant que l’organisateur de corrida paie à l’institution publique, propriétaire du secteur de la tauromachie, pour organiser des spectacles dans un certain délai qui coïncide en général avec les fêtes traditionnelles de la ville. Le paiement de cette redevance implique l’acceptation par l’organisateur de conditions relatives aux différents aspects du déroulement des spectacles et de la gestion de l’arène.

Une réduction de 200 000 euros pour la redevance annuelle

valencia SCDans le cas des arènes de Valencia, appartenant au Conseil provincial, le contrat est revenu au français Simon Casas en 2015, qui l’avait déjà obtenue les années précédentes, mais avec une différence de taille : une réduction de 200 000 euros. Si, auparavant, le paiement des frais techniques de l’arène s’élevait à 400 000 euros, le tarif annuel pour la période 2015-2018 est passé à 200 000 euros. Une généreuse réduction de 50%, donc. La raison en est le gouffre économique qui s’est creusé, année après année.

Le point le plus significatif dans les spécifications est la prise en compte de la collaboration de l’organisateur avec l’école taurine de Valencia. Ce qui est surprenant, c’est que dans le Bulletin officiel de la province de Valencia (B.O.P. n°23, page 20, 4 novembre 2016), la branche Culture de la délégation de Valencia a approuvé un paiement de 12 000 euros à Simon Casas Production.

Et une subvention déguisée en prime

Simon Casas a demandé le paiement de subventions pour des novilladas sans picador en dehors des périodes de festivités. Elles étaient réservées aux novilleros de l’école de tauromachie de Valencia. Cette demande a été acceptée par la députation de Valencia. Le montant apparaît sur le budget à la date du 28 janvier 2016. La demande est signée par le Secrétaire général et le député délégué aux Affaires taurines.

Cela a conduit à réduire d’autant le montant effectivement payé par Casas pour la redevance de l’arène, qui n’a versé que 188 000 euros au lieu de 200 000. Il s’agit donc bien d’une subvention déguisée.

D’autres documents relatifs aux subventions pour les corridas apparaissent sur le site web de la Délégation de Valencia :

José Enrique Zaldivar
Président d’AVATMA

José Enrique Zaldivar est membre d’honneur de No Corrida

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit