Santander, comment dilapider 2 millions d’euros d’argent public

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Les arènes de Santander appartiennent à la municipalité et sont gérées par le conseil d’administration de la société municipale Plaza de Toros Santander.

Les pertes générées par la féria qui se tient en juillet s’élèvent à près de 2 millions d’euros cumulés depuis 2004. Les bénéfices en 2016 ont été de 4 214 euros, alors que le bilan comptable établit une perte de 129 683 euros en comptant les frais d’entretien de l’arène et les salaires des trois employés qui y son affectés. Pour compenser ce déficit afin d’éviter la mise en liquidation de la société Plaza de Toros Santander, le conseil municipal a décidé injecter 66 000 euros dans l’entreprise, sous prétexte de contribution à la conservation des bâtiments. Il s’agit en fait d’un soutien pur et simple aux corridas locales. L’an dernier, déjà 125 000 euros avaient été versés, qui s’ajoutent aux 100 000 euros payés par la municipalité de manière directe pour les corridas.

En 2015, le budget global de la féria était de 1,28 millions d’euros. Pour 2017, il passera à 1,31 millions d’euros. Cela inclut 236 000 euros pour l’achat des taureaux, 648 200 euros pour les toreros et novilleros, 50 000 euros pour la publicité et 5 000 euros de téléphone.

santander-2

Cet espace public n’est utilisé que sept jours par an, uniquement pour la tauromachie, coûte environ 200 000 euros par an en incluant la rémunération des administrateurs, les salaires, les charges sociales, les réparations et l’entretien, le téléphone et les autres coûts de maintenance.

Tout cela pour en tout 750 abonnés aux arènes…

Source : AVATMA
Adaptation en français : Roger Lahana

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit