Corrida « de bienfaisance » : 150000 € pour les éleveurs et toreros, 3500 € pour les enfants

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Enorme scandale sur une « corrida de bienfaisance » télévisée en Espagne

La corrida traditionnelle organisée au profit de ASPRONA (Association pour la protection des personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles de la province d’Albacete), diffusée en direct sur la chaîne espagnole TVE le 4 juin 2016, s’est révélée être un énorme scandale financier. Les aficionados eux-mêmes ont vivement critiqué ce qui s’est passé, sans oublier bien entendu les organisations anti-corrida.

Le média en ligne Extraconfidencial.com  a révélé les détails exacts de la façon dont l’argent a été siphonné au profit des éleveurs et des quadrilles, ne laissant que des miettes aux personnes handicapées.

Près de 150 000 € de recettes dont seulement 3 500 € reversés aux personnes handicapées

Sur les 147 215 euros de billetterie, seulement 3 480 euros sont allés aux handicapés pris en charge par ASPRONA . Alors que le matador Miguel Angel Perera n’a en théorie pas touché un seul euro et que la télévision espagnole n’a également pas payé un seul euro pour les droits à l’image de la retransmission de la corrida, ce sont les éleveurs et les quadrilles qui se sont partagés l’essentiel des recettes.

corrida-aprosa

Les éleveurs ont pris 70 386 euros pour la vente de sept taureaux et 52 083 euros ont été perçus par les toreros. Il faut ajouter à cela des frais divers d’organisation pour 6 000 euros, ainsi que 7 780 euros de publicité consacrée à cette corrida.

Cette corrida organisée au profit d’ASPRONA est une tradition de longue date dans la tauromachie espagnole, il s’agissait de sa 44e édition. Elle a pour but affiché de recueillir des fonds pour une association qui prend en charge des personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles dans la province d’Albacete. La mission d’ASPRONA, est « de contribuer, par son engagement éthique, au soutien de chaque personne ayant une déficience intellectuelle ou de développement et de leurs familles, de développer leur qualité de vie et de promouvoir leur inclusion en tant que citoyens de plein droit dans une société juste ». En 2006, il a été décerné à l’association la Croix de l’Ordre Civil de la Solidarité Sociale d’or pour son travail important, du fait qu’elle prend en charge un millier de personnes.

Tout le monde s’est gavé… sauf les enfants qui étaient supposés être aidés

Aussi bien les mouvements anti-corrida qu’un grand nombre d’aficionados ont réagi à cette information. Ces derniers étaient probablement les plus remontés : « En dehors du matador Pereda, tout le monde a été payé : 70 000 euros pour les taureaux, 18 000 euros par quadrille et 11 000 euros par taureau. » Ces sommes ont été comptabilisées dans les dépenses liées à l’organisation de la corrida, donc ont réduit d’autant le reliquat qui a été versé aux enfants.

Les médias ont révélé à cette occasion une information édifiante : dans d’autres corridas de ce type, les toreros sont très grassement payés grâce aux droits de retransmission télévisée. A San Isidro, par exemple, les toreros prennent 50% du 1,2 million d’euros payé par Canal Plus.

Au final, presque tout ce qui a été reçu par les handicapés est venu de dons de particuliers totalisant environ 5 330 euros, soit près de deux fois plus que ce que les organisateurs de la corrida ont reversé à l’association sur leurs recettes.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit